11/07/2007

Je suis mal...

image1... Je suis en train de tout gâcher avec Stephane.... Putain de TCA de merde...

J'ai enchaîné plus d'une semaine de vomissements systématiques après chaque repas parce que j'étais malade après. J'étais mieux dans ma tête, dans mon corps aussi, purifié de cette saloperie qu'on nomme 'nourriture'.

Pour moi la nourriture n'est pas synonyme de vie, ni d eplaisir... Elle ne m'apporte que malaise, déconvenue et me gâche mon historie avec Steph.

Lundi soir, après que j'ai encore été malade, il était très distant, puis il a explosé. Il refuse de me voir me détruir, même si dernièrement je vomissais spontannément, il estime que le fait que je laisse trainer sans aller voir un doc est de l'autodestruction.

Il sait que ça m'arrange carrément de vomir spontannément, je ne lui ai pas caché lors d'un discussion qu'on a eu samedi soir.

Hier soir, après le repas, j'étais hyper mal et j'me suis repliée sur moi même, me retenant de toutes mes forces pour ne pas vomir... Steph, dépité a jeté l'éponge, me donnant même l'autorisation (comme c'est ironique!!) d'aller vomir.... Je ne veux pas de ça... c'est tellement malsain. Il ne sait plus quoi faire: il m'a mis la pression au début de notre relation en me disant qu'il était hors de question qu'il mange seul. J'ai remangé, j'ai grossi, je vomi et Steph me remet la pression pour que j'arrête ca.

Il ne conçoit pas les tca, et surtout mon envie de perdre encore du poids.... En ancien obèse enfantil qu'il est, il ne comprend pas que je veuille encore perdre du poids... Parce qu'il ne conçoit pas, qu'avec le corps que j'ai, je sois mal dans ma peau...et pourtant. S'il pouvait ne serait ce qu'une journée prendre ma place dans mon corps, il comprendrait tout le dégoût et pourtant la fascination que m'inspire ce corps...

Ce matin encore Steph me disait qu'il voulait sauver notre couple, qu'on avait encore tant de chose à partager.... Je ne sais pas quoi faire. Comment trouver une solution... Je refuse tout net d'aller voir quelqu'un...car pour moi guérison = prise de poids.. C'ets niet, hors de question.

Je ne veux pas perdre Stéphane, je l'aime tant.

Je suis perdue...

Je m'enfonce chaque jour  un peu plus...

Je suis mal ...

13:41 Écrit par la hy dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Juste des mots sur ton âme AMES ET CORPS

Lien étrange que cela sans la raison
Entités si différentes mais bien trop liés
Que l’un est l’autre par cette liaison
Sans partage possible, simplement entier

L’un est l’autre, l’autre est l’un, sans faiblesse
Lequel est maitre des valeurs de souffrances reçues
Par la force de pensée, l’âme est elle maitresse
Menant le corps à la déroute des maux trop perçus

Pas de dieux en ces lieux seulement démence
Folie du trop versé en cette chair par l’esprit
Ou destructeur par force du mal en présence
Donnant nausées usant les forces sans répits

Offrant comme par faux les ténèbres infinies
Alors vient terreur des souvenances de cela
Même l’apothicaire ne peut calmer la folie
La nuit devient le jour eternel de l’au-delà

Le jour est sombre parcours de désarroi
Rien ne calme terreurs, seul est pression
Laissant la vie rompue par le seul effroi
Des moments non oubliés sans rémission
D.

AIMER SON ÂME

La mettre en symbiose de notre devenir est possible
L’étouffer semble combat perdu d’avance par abandon
Nous ne pouvons que l’aimer sinon elle est terrible
Elle gère nos émotions à tout moment en luttes stériles

Comme diffame, elle ère en notre destinée sur terre
La prendre en maîtresse, est mariage du pire avenir
Celui qui ne croit pas en elle devient seul en enfer
Il prend errance de pensées, laissant loin les sourires

Elle n’aime que son aventure, elle court vers sa faim
Celle de son appétit d’ogresse des mots perçus en maux
Semblable au loup, elle vit solitude de route sans fin
Laissant errance à l’être si charnel qui meurt par la faux

Est elle ennemie ou bien complice des parcours de larmes
Brûlant les sentiments à ses flammes venant des tréfonds
Des ventres de l’histoire infinie des hommes sans armes
Devenant hurlement sans échos aux entrailles sans fonds

Alors ne reste que soumission à l’amante issue des obscurités
Cerf de cette gouvernante sans pitié de nos parcours de sang
Nous devenons esclaves de son rire nous donnant le non pitié
Nous devons l’aimer comme dieu, sans compromis ni encens

Soyons humble, face à elle nous sommes sans la force du combat
Vaincus par avance à son jeu de dupe nous devons plier le dos
Pour ne pas sombrer dans les méandres de folie, ceci sans débats
Son silence n’existe pas en nos esprits, à cela le débat est clos

D.

Écrit par : D. | 11/07/2007

Moi je ne vais pas... ...te faire de pett poème parce que tu serais déçue ! c'est pa mon fort ...

Sinon, je tenais à te dire que dans un sens c'est pas plus mal que ton chérie te pose des ultimatum ou te donne des conseils ... Et puis le le fait que tu ne veuilles pas le faire devant lui est une preuve que tu sais que c'est mal dans un sens !

C'est pourquoi je ne me suis jamais faire vomir ! J'étais plutôt laxa ! Mais bon !

Je pense qu'il a raison et que tu devrais aller voir une personne qui pourrait t'aider. Ca t'aiderais peut-être à soigner tes maux ! Qui sait !

Ce serait quand même dommage que votre relation se termine à cause d'une maladie ! Parce que c'est une maladie !

En tout cas réfléchie bien ma puce !

Bisous.

Écrit par : DESPERATE GIRL | 11/07/2007

S'il réagit ainsi, c'est parce qu'il tient à toi. comme tu le dis, ces vomissements, c'est de l'autodestruction pure et simple, aussi bien physiquement (inutile d'énumérer les conséquences physiologiques, tu les connais) que moralement, puisque tu détruis actuellement ton bonheur amoureux, et sûrement aussi ton estime et ta confiance en toi.

Ne reste pas ainsi! Pour toi comme pour lui, accepte de te faire aider.
Pour l'instant, désolée de te le dire, mais tu te COMPLAIS littéralement dans tes TCA. Vomir est douloureux, mais est aussi un soulagement, un apaisement pour toi, tu le reconnais bien. Mais tu sais au fond de toi que ce n'est pas une solution, ce n'est pas une vie de vomir tous ses repas, de ne plus apprécier le fait de manger. Qu'on le veuille ou non, manger n'est pas seulement un acte vital comme respirer, mais aussi un acte social. Bien pour cela que Stéphane ne veux pas manger seul. Et qu'il aimerait partager ses repas avec toi.

Tu as besoin d'aide au niveau corporel pour mettre fin à ces vertiges et vomissements spontanés. Mais aussi un soutien psychologique pour te réconcilier avec la nourriture, avec ton corps, avec toi-même. Pour cerner les vrais problèmes (car bien souvent, les TCA ne servent qu'à se cacher les problèmes qu'on ne veut/peut pas affronter) et y apporter une solution plus saine que la (non-)nourriture.

J'espère que tu vas rapidement te décider à demander et accepter de l'aide. Pour toi comme pour Stéphane et votre couple. Et je te souhaite beaucoup de courage et de persévérance pour tout cela.

Écrit par : *_* | 12/07/2007

Les commentaires sont fermés.